Critique de Star Wars 8 (sans spoiler) : faut-il aller voir Les derniers Jedi ?

Les fans de la saga l’attendaient depuis des mois. La frénésie était d’autant plus palpable qu’on en savait très peu sur ce nouvel opus de la nouvelle trilogie Star Wars. La bande annonce ne dévoilait que ce qu’il fallait pour faire patienter les spectateurs jusqu’au 13 décembre, jour de la sortie en France de Star Wars 8, les derniers Jedi. Tout ce que l’on savait c’est que ce film allait être riche en révélation. Difficile donc de vous faire une critique sans trop en dévoiler sur l’intrigue. On va tout de même vous partager notre avis sans spoiler.

Juste pour vous replonger dans l’intrigue, on retrouve dans ce nouveau volet les héros tels qu’on les avait laissé à la fin du Réveil de la force. La générale Leia (accompagnée de Poe et Finn), tente de prendre la tête des Rebelles. Rey compte quant à elle sur Luke Skywalker pour parvenir à maitriser les pouvoirs de la force. Et Ren compte sur Snoke pour retomber sur ses pieds. Dans Star Wars 8, tout ce petit monde va devoir affronter son destin afin de dessiner l’avenir tel qu’ils le désirent.

Passons maintenant à la critique de Star Wars 8, garantie sans spoiler !

Une suite très attendue

« J’ai hâte  de pouvoir vous parler de ce film », a déclaré le réalisateur des Derniers Jedi, Rian Johnson. C’est une sensation que je partage à la perspective de vous parler du film certainement le plus attendu de cette fin d’année 2017.  C’est une entreprise plutôt risquée cependant, car il est presque impossible de révéler ce que mange un lieutenant de l’Alliance rebelle pour le petit déjeuner sans s’égarer sur le terrain des spoilers.

Star Wars 8 critique du dernier film

Ce que je peux commencer par vous dire, c’est que toutes les frustrations que vous avez pu ressentir (et que j’ai moi-même partagé) en visionnant le premier volet de cette nouvelle trilogie sont largement compensées par Star Wars 8, Les derniers Jedi. Plus besoin d’établir les personnages principaux, leurs objectifs ni de poser les bases de leurs intrigues. On peut maintenant passer aux choses sérieuses, explorer de nouveaux territoires et tenter des choses plus risquées. C’est exactement le pari qu’a pris Johnson, dans son film de 152 minutes, en rejetant le film qui l’a précédé. Le réalisateur fait d’ailleurs un clin d’oeil hilarant au Réveil de la force, dans une métaphore très visuelle qui a fait exploser le public de rire.

Son but était donc clairement de se distancier de la nostalgie qui était palpable dans le premier volet de la nouvelle trilogie. Bien sûr, le renouveau de la saga de JJ Abrams permettait aux fans de retrouver un univers qu’ils affectionnaient tout particulièrement, mais cet amour pour les vieux personnages de Star Wars, les vaisseaux spatiaux, la musique, etc… était un peu trop lourd et empêchait l’intrigue de prendre toute son ampleur.

Bonne nouvelle, Star Wars 8 fait preuve de beaucoup plus de créativité et insuffle un peu de surréalisme pop (avec des clins d’oeil que la nouvelle génération peut comprendre). Des ingrédients qui avaient  précisément rendu la trilogie de George Lucas si populaire.

Star Wars 8 critique : certainement le volet le plus drôle de la saga

Star Wars 8 est aussi très drôle. C’est même certainement le volet le plus drôle de la saga Star Wars. Ce qui est surtout jouissif dans Les derniers Jedi, c’est que le réalisateur, et son casting, parviennent surtout à rire d’eux-mêmes. Ce qui est surtout appréciable, c’est que contrairement à de nombreuses adaptations de comics (comme le dernier Deadpool), Star Wars 8 ne tombe dans l’humour forcé et lourd. Il fait partie intégrante de l’intrigue, et ne dessert pas le rythme et l’évolution des personnages. Car ce n’est pas parce que vous allez rire, confortablement installé devant votre grand écran, que Les derniers Jedi est un film léger.

Star Wars 8 reste un film d’action, et le réalisateur fait tout pour que vous ne l’oubliez pas. Oui, il y a beaucoup plus d’inside jokes disséminées tout au long du film, mais les scènes de combat sont à couper le souffle et les visuels vraiment impressionnants. Les chorégraphies de combat, en particulier, on été tellement soignées qu’un affrontement au sabre laser ou la rencontre d’une ruche de X-Wings contre un croiseur Dreadnough se transforme en une expérience surréaliste à couper le souffle.

Faut-il aller voir Star Wars 8 : les derniers jedi ?

Du côté du casting 5 étoiles (ce qui n’est pas vraiment étonnant étant donné le cachet que chacun des acteurs a du toucher), c’est aussi un sans faute. Mention spéciale pour Adam Driver, qui incarne à la perfection un homme rongé par la rage et consumé par sa soif de vaincre pendant tout le film. Mark Hamil est lui aussi irréprochable. Il faut aussi mentionner la performance du leader suprême Snoke, qui étaient un peu en dessous dans le réveil de la force. Il nous offre dans Star Wars 8 une vraie figure de méchant. Et comment oublier les scènes du général Leia, encore plus émouvantes au regard de la mort de son actrice, Carrie Fisher.

Mon verdict sur Star Wars 8 : un chapitre profond et qui s’imbrique parfaitement avec les autres opus

Si Le réveil de la force n’était selon moi rien d’autre qu’un film hommage (qui aurait été réalisé par un fan frénétique de la saga, et pas un cinéaste) et Rogue One (une perte totale de temps) un simple chapitre bonus pour booster la licence, Star Wars 8 est réellement une nouvelle proposition. Quand on reprend une saga aussi mythique que Star Wars, on ne peut pas se contenter de surfer sur la vague. Les fans attendent un nouveau souffle, ou une intrigue qui approfondisse les thèmes chers à George Lucas. C’est un pari réussi pour ce dernier volet.

Johnson parvient à trouver un équilibre fragile entre le film grand public d’action et d’aventure et la fable philosophique sur la nature de la Force (et donc du bien et du mal). Ce chapitre explore également la notion de héro, les crises de virilité liées à ce statut, et cherche des manières inédites, et surtout plus nuancées d’aborder tous ces thèmes. Je comprend maintenant beaucoup mieux pourquoi Disney a confié la réalisation de cette toute nouvelle trilogie à Johnson.

Bien sûr, Star Wars 8, Les derniers Jedi, peut parfois être trop maladroit ou en roue libre, mais c’est un film incontournable qui donne un nouveau souffle à la sage. Et surtout, un divertissement très bien ficelé qui vous fera certainement passer un bon moment. La preuve, je n’ai pas regardé ma montre une seule fois en près de deux heures.